TESTAMENON : kaijus, robots et techniciens

Share Button

Je travaille sur un petit jeu de rôle mettant en scène des monstres géants, des méchas géants, et… des techniciens PJ (pas géants) en plein milieu :p Retour sur un premier playtest.


Imaginez un joyeux mélange entre Evangelion, Pacific Rim, mâtinée d’une dose obligatoire de Godzilla mais aussi d’un peu d’Attack on Titans. Pourquoi pas aussi un poil de Patlabor pour le côté maintien de l’ordre. Vous obtiendrez quelque chose qui peut ressembler (ou pas) à Testamenon, un jeu sur lequel je travaille depuis quelques semaines, et que je viens de pouvoir faire tester !

Bientôt disponible : le cure-dent pour robots Eva.

Lorsque je dois le présenter rapidement, j’en parle comme d’une parodie d’Evangelion (Evangile / -on… Testament / -on… okay je sors) en mettant en avant le fait que oui, on aurait pu y jouer les adolescents pilotant les robots géants défenseurs de l’humanité… mais que, ben, on y joue plutôt les techniciens qui font de leur mieux pour s’assurer que tout se passe à peu près bien. Des techos qui entretiennent les gros robots, qui guident les gros robots, qui réparent les gros robots et qui, lorsque le besoin s’en fait sentir, sauvent les pauvres gens dont la vie est mise en péril par un quelconque monstre géant (kaiju) ou autre robot gaffeur (dieux savent qu’ils sont maladroits).


Le contexte : un futur proche multi-pôlaire dans lequel les USA ont perdu de leur puissance au profit de la Chine et d’autres pays. En 2031, un évènement terrible est arrivé… blabla (insérez le premier kaiju ici). Il a attaqué Tokyo (bien obligé) et pour s’en débarrasser il a fallu envoyer des grosses bombes bien sales, donc ‘a ‘pu Tokyo.

J’aime les bastons de GROS ROBOTS.

On s’est dit que ça pourrait arriver à nouveau alors on a pris les morceaux du gros monstre, on a combiné ça avec la super techno du futur et pouf, on a pondu de gros robots qui auraient pu pététer la gueule du kaiju de 2031, donc l’humanité s’est retrouvée parée pour la prochaine attaque.

Sauf qu’en 2040, toujours rien… jusqu’à ce que… ?


Trêve de blabla background, il n’est pas fait pour être très original (un peu sur certains points, sans plus). L’intérêt c’est le gameplay. Alors déjà au lieu de jouer des pilotes on joue ça :

Bon, c’est pas exaaaactement le même équipement, mais vous voyez l’idée :p

Les fiches de persos sont très simples (format A5 sur une seule face) : on sélectionne quelques spécialités dans différents domaines (technique, physique, etc.) ainsi que quelques faiblesses (c’est là qu’on décide si notre techos est du genre à préférer les grasses matinées par exemple), et zou c’est prêt à démarrer… ensuite y’a qu’à lancer 2 dés à six face pour savoir si une action est réussie et poum poum (je reviendrai plus tard sur le détail des règles)


Jouer des techniciens, mais encore ?

Voyez chaque scénario comme un épisode de série. Scooby Doo par exemple, ou Colombo. Des trucs structurés, toujours un peu pareil. Là y’a un peu de ça, on passe un moment dans la base ou dans une ville calme… on fait le taf de technicien pépère… on socialise avec les collègues (PJ ou PNJ), on aide les ados pilotes de robots à se préparer aux missions, puis… en fin de scénar un truc grave se passe (bah on va pas se leurrer, généralement c’est un gros streum qui déboule pour tout casser), et tous les gentils sortent pour régler le problème.

Et même sur le terrain, en tant que technicien on a du taf ! Avec un exosquelette ultra-perfectionné qui permet de faire des bonds de plusieurs mètres et de se déplacer à coup de grappins (façon Attack on Titans ou Quake 2, comme vous préférez ;-)), y’a moyen de suivre les robots pour leur filer un coup de main discretos.

Et si le lendemain, dans un quartier en ruines tout dégueulassé par du sang de kaiju, les journaleux n’en ont que pour le robot et son jeune pilote… eh bien… vous, dans votre petit cœur tout serré, vous saurez qu’au fond, vous y êtes quand même un peu (voire beaucoup (voire totalement)) pour quelque chose, si l’humanité a encore gagné !


Et le premier test, alors ?

Concluant, il fut concluant ! Une équipe de quatre joueurs, pour un scénario d’environ trois heures. Une phase d’enquête/socialisation, suivie d’une phase de baston dans Shangaï… Et ma foi d’une part le système de règles simple a bien plu et plutôt bien fonctionné (faudra juste corser un peu les paliers de difficulté), et d’autre part là où je craignais que les techos se retrouvent un peu désemparés devant des golgoths de 50 mètres de haut, bah finalement il y a toujours des idées qui traînent et on s’en sort, d’une manière ou d’une autre !

Merci aux testeurs donc (membres du groupe rôliste de La Rose des Vents, à Montpellier), et à bientôt ici pour discuter plus en détail des règles. Le jeu sera très court j’aimerais en faire un PDF de 10 à 12 pages en gros. Le tout distribué gratuitement. D’ailleurs si des gens qui savent dessiner veulent participer pour gribouiller du big mécha ou du géant streum, faites-le moi savoir ce serait top !

Bisous sur la queue de lézard géant, ++
Feldo

2 commentaires sur “TESTAMENON : kaijus, robots et techniciens

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.