Retour (arrivée ?) sur Street Fighter !!

Share Button

Il fut un temps, lointain aujourd’hui, où, alors que nous rentrions du collège avec mon camarade Maxime, la première chose que nous faisions en arrivant chez moi était d’allumer ce bon vieil Amstrad CPC.

Nous avions nos jeux favoris : Tennis Cup (Maxime faisait du tennis donc ça lui parlait), Rodeo (une succession d’épreuves, le Decathlon du Texas) et… Street Fighter !

Oui, oui, Street Fighter 1, il a bel et bien existé 😉

C’était aussi merdique que vous êtes en train de l’imaginer, que ce soit au niveau des graphismes ou au niveau des contrôles. Mais à l’époque, niveau jeu de combat, c’était ça ou Yie Are Kung Fu (buchuuuu). Enfin, j’exagère, il y avait aussi le joli mais merdique Bushido, et l’excellent International Karate Plus. Mais Street Fighter restait quand même ce qui s’approchait le plus de la formule qui marche aujourd’hui.

Si vous voulez voir à quoi ça ressemble, je vous propose de mater cette vidéo par le youtubeur CholoCPC, vidéo non commentée :

Vous aurez le plaisir d’y voir Birdie dans sa première apparition ! C’était avant son régime MacDo, semble-t-il.

Dans Street Fighter, on incarnait Ryu, dans une succession de combats menant jusqu’à l’affrontement avec le terrible Sagat.

Assez rapidement dans le jeu, on tombait contre un ennemi nommé Geki. Un ninja qui aura inspiré Vega, semble-t-il (mêmes griffes notamment). Ce ninja pouvait se téléporter. Maxime n’aimait pas forcément le combattre, mais puisqu’il avait appris des trucs sur les ninjas, il savait comment déterminer sa position d’arrivée et il me disait « à gauche ! » ou « à droite ! » dès que Geki disparaissait. Je ne saurais plus trop dire si ses prédictions étaient vraiment justes, m’enfin mince on était au collège, vous allez pas nous casser les burnes pour ça.

Heureusement, j’ai pu passer à autre chose, et jouer à One, Nebulus et autres Rana Rama bien plus respectables sur cette machine.

Et puis, un jour, Street Fighter II.

Pas besoin de faire de grands discours sur ce jeu, ça a été une claque pour suffisamment de monde. Le fait est qu’avec mon frère, nous avons passé l’essentiel d’un été à aller squatter chez un ami qui avait la console et le jeu (juste avant ça on faisait pareil pour jouer au jeu de catch WWF avec Undertaker et Hulk Hogan =)). On a joué un nombre incalculable de parties. Je me rappelle devant notre émerveillement lorsque nous avons découvert la puissance de Chun Li… Mais au final j’ai beaucoup joué avec chacun des huit personnages de base, que je m’estimais en devoir de tous maîtriser (oui, même Honda).

Nous ne jouions qu’entre amateurs, donc même si j’ai acquis un niveau respectable à l’époque, je n’étais en rien un expert. J’ai eu l’occasion plus tard de tester d’autres versions (la Turbo par exemple), mais je n’ai pas pour autant accroché sur les nouveaux personnages disponibles (peut-être un jour Vega… ?)

Étant passé sur PC ensuite, j’ai raté Street Fighter 3, je jouais parfois à des jeux de combat pourraves sur ordinateur, ils ne valent même pas la peine d’être cités (enfin j’ai surtout oublié leurs noms tellement ils étaient moisis).

De beaux moments de plaisir tout de même lorsque j’ai récupéré un émulateur Neo Geo et que j’ai découvert des jeux comme Last Blade 1 & 2. D’une grande beauté et très intéressants, j’y ai passé des heures !

Quant à Street Fighter 4, je l’ai acheté, mais étrangement ma manette XBOX n’était pas bien reconnue et foutait le bordel. Et puis même quand ça marchait, bah, cette manette a beau être géniale sur plein de jeux, sur un jeu de combat c’est pas trop ça.

Avec mon coloc qui parlait de s’acheter un stick arcade pour aller au fond de sa passion pour les shoot-them-up, j’ai commencé par caresser le doux rêve d’en acheter un aussi un de ces jours pour les jeux de combats, mais j’ai laissé ça dans un coin de ma tête.

C’était jusqu’à ce qu’un ami me propose chez lui de jouer à Street Fighter 5. Bim, le virus était réactivé. Dans les jours qui ont suivi, je me suis mis à surveiller les prix des manettes et BAAMM voilà qu’un « Hori Fighting Stick Mini » passe en promo pour 20 balles au lieu de 40. ZOU !!

Je commande la bête, une fois reçue je la teste sur Street Fighter 4 et c’est de la balle !!!!!!! Problème : plus personne ne joue à USF4. Bon. J’achète le 5. Et c’est de la balle !!!!!!!!!!!!!

Certes, ce stick ne pèse pas 10 kilos et n’a pas le profil d’un porte-avion, mais il correspond vraiment à ce qui me plait. S’il tient un peu dans la durée je pourrais sans doute m’en servir assez longtemps. Reste à apprendre à bien le maîtriser. Et puis apprendre les combos. Et la gestion des frames. Et, et, et… Aaaaah, putain !! Franchement même avec de vieux skills datant de SF2 j’arrivais parfois à battre des gens sur SF4, mais tout de même si on veut taquiner un poil, il y a tout de même des tonnes de choses à apprendre désormais. La base est la même, mais les finesses sont infinies. Ben ça me plait.

J’annonce donc officiellement, d’une part mon retour sur la licence Street Fighter, et d’autre part mon arrivée dans le club pas si restreint des gens qui ont envie de savoir comment ça marche et qui envoient un peu (un peu) de pâté 😀

Advienne que pourra !