De retour sur Warhammer

Share Button

J’ai commencé le jeu de rôle au collège, comme de nombreux rôlistes. D’abord durant quelques sessions de récré en tant que joueur sur du jdr entièrement narratif sur le pouce (dans une ambiance cyberpunk très violente), puis rapidement en tant que MJ, toujours en narratif pur, en m’inspirant d’un livre dont vous êtes le héros qui m’avait marqué (Défis sanglants sur l’océan, le seul que j’avais en fait).

Et oui, du narratif pur, sans dés. Non pas snobisme 😉 mais parce que je n’avais pas de quoi m’acheter un bouquin de jdr à l’époque, et pas encore de connaissances en la matière pour créer mon système et savoir quoi faire d’intéressant avec des dés chelous.

Dans les deux cas c’était du « 1 on 1 », un MJ et un joueur. Puis lors d’un vide-greniers (au Roy d’Espagne à Marseille, meilleur vide-grenier pour toujours !!) j’ai pu mettre la main sur un bouquin de Warhammer 1ère édition. Un peu plus tard j’achetai Stars Wards D6 deuxième édition dans le défunt Virgin Megastore de la rue St Ferréol. Ce magasin m’a marqué puisqu’à ses débuts on y trouvait non seulement tout un niveau réservé à des bornes d’arcades, mais aussi un rayon de curiosités où j’ai trouvé d’autres perles comme le jeu de plateau « Guerriers des étoiles ».

Je parlais de Star Wars D6 dans un autre billet, quant à Warhammer, vous en voyez la couverture ci-dessus.

Voici donc les deux jeux qui ont fait de moi un MJ chaque week-end durant une bonne partie de mon adolescence. Mon frère s’est joint à nos aventures, et on a beaucoup joué à trois comme ça. Puis un autre ami nous a rejoint, et parfois des invités de passage, mais globalement nous avons surtout joué ainsi : un MJ et deux ou trois joueurs.

En fait, mon pseudo date de cette époque, puisque durant l’une des rares périodes où j’ai été joueur, j’ai incarné un certain Feldoran Den’Kil, guerrier un brin bourrin, qui a fini par subir une malédiction amusante digne de Ranma 1/2 😀

Une fois la méchante « vie active » arrivée, j’ai plus ou moins arrêté. J’ai eu ma dose de jdr de temps en temps, soit en allant chez mon premier joueur de l’époque (que nous appellerons « Ed », du nom d’un de ses personnages qui nous aura marqué à tous deux ;)), qui lui n’a jamais vraiment arrêté et a épousé une autre joueuse forcenée =) soit en allant chez un autre ami (que j’ai connu parce que je cherchais des joueurs de jdr sur Berlin) avec qui nous pratiquons régulièrement à la campagne des week-ends « jeu de rôle / fromage » que je vous conseille allègrement.

C’était sympa, mais toujours occasionnel. J’ai tenté deux ou trois fois de relancer une table régulière, mais à chaque fois des déménagements ou autres contingences de vieux ont brisé l’élan. Tout de même, à côté de ça j’ai pu pratiquer du jdr par mail ou par forum (Anastasia, basé sur Rolemaster, c’était sympa), voire sur des serveurs de mmorpg orientés roleplay (Oniris pour Ultima Online, et la bêta de La 4ème prophétie)… m’enfin rien de tout ça ne vaut la bonne vieille tablée.

Eh bien, cette fois, les conditions semblent bonnes pour s’y remettre tout à fait ! Une équipe est en train de se monter et personne ne compte quitter la région dans l’immédiat, héhé. Comme je n’aime pas beaucoup forcer les PJ à pondre des backgrounds en partant de rien, nous commençons par jouer des prologues individuels par mail. Pour avoir déjà joué à du jdr par mail, ET pour avoir déjà testé ce type de prologue, je sais que ça peut fonctionner et être un vrai plus pour le groupe. Je reparlerai plus avant de cette méthode plus tard.

On part donc sur du Warhammer. Très proche de la v1, aussi bien dans les règles que dans l’univers, mais avec des retouches, aussi bien sur les règles que sur l’univers 😉

Là aussi je détaillerai sur ce blog un peu plus tard.

Pour l’Empereur !
MJ Feldo

2 commentaires sur “De retour sur Warhammer

  1. J’ai eu la chance de trouver mon exemplaire de warhammer (V1) au dragon d’ivoire à Marseille. Même si cette boutique n’existe plus, chaque fois que j’y passe j’ai l’impression de retrouver le chemin de traverse si cher à Harry Potter! Bravo pour ton blog et tes travaux sur warhammer V4, j’en ai l’eau à la bouche et je viens ici calmer mon impatience en attendant la sortie en français de cette nouvelle mouture!

    1. Ce magasin existait à quelle époque ?! Dans les années 90 il y avait le « Crazy Orque Salon » (rue Jean Roque je crois), mais le Dragon d’Ivoire je ne m’en rappelle pas ! En tout cas merci pour ton message, j’intègre peu à peu des éléments de règles de la v4 dans ma campagne actuelle et je verrai à l’usage ce qui est vraiment valable dedans =)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.