Les pbem (jpem en français) et Fractal

Share Button

Séquence nostalgie.
C’était, je crois, en 2001.

J’avais passé peut-être deux ans sur Half-Life et Counterstrike, via la communauté Goa, et je cherchais d’autres horizons. Oh, je jouais toujours sur Goa, mais le joueur de jeu de rôle en moi, ainsi que l’amateur de jeux de gestion / stratégie, cherchaient une nourriture nouvelle 🙂

C’est vers cette époque que je me suis mis à T4C (Baronne Vaïlinda de Lighthaven), à Ultima Online (Edwin Kranke sur Oniris), et que j’ai découvert les « pbem » (play by e-mail), les successeurs des jeux par correspondance qui se pratiquaient autrefois à l’aide du courrier de La Poste. En effet, à une époque les joueurs isolés avaient eu recours aux lettres timbrées pour joueur leurs parties d’échecs ou de Diplomacy. L’arrivée du courrier électronique fut évidemment une révolution à ce niveau.
On appela donc « jeux par e-mail » (jpem est l’équivalent français de pbem) les premiers jeux de rôle ou de stratégie qui étaient gérés à l’aide de simples adresses e-mail. Le plus souvent, un maître de jeu coordonnait l’ensemble. Parfois, un serveur était capable de recevoir des e-mails spécifiquement formatés afin d’interpréter automatiquement des ordres pour un jeu de stratégie. Enfin, en tout cas, au début, ça passait clairement par courriel.

Et puis un beau jour…

php-med-trans

… l’arrivée du langage PHP, qui a démocratisé les traitements complexes côté serveur. Des maîtres de jeu en ont profité pour créer des sites ludiques tirant parti de cette technologie. Le courrier électronique commençait alors à perdre de son intérêt. Bien sûr, pendant longtemps certains ont continué à jouer par mail (voire le font toujours). Pour le jeu de rôle, des mails ou un forum ça ne change pas forcément grand chose.
Ce qui a radicalement changé, ce sont les jeux de gestion / tactique / stratégie, ou même les jeux de rôle semi-automatisés (où l’on se déplace sur une carte, par exemple).
On a donné différents noms à ces jeux (jeux web, jeux PHP, jeux asynchrones…) mais ils ont aussi gardé cette appellation de pbem ou jpem, qui n’avait plus forcément de sens réel mais restait là pour des raisons historiques.

Et ces jeux avaient des annuaires ! Des portails permettant d’en recenser un maximum pour le plus grand bonheur des joueurs. Aujourd’hui vous trouverez ça sur Tour de Jeu, toujours actif après de longues années, et très bien conçu :
http://www.tourdejeu.net/

Mais le premier site du genre s’appelait simplement « Jeux par e-mail », hébergé d’abord simplement sur pbem.free.fr avant de basculer sur www.lesautresmondes.net.

Le dernier snapshot de la Wayback Machine pour ce site remonte à juin 2013, vous pouvez le visionner ici :
https://web.archive.org/web/20130610194245/http://lesautresmondes.net/

J’ai passé de très bons moments à tester différents jeux proposés sur ce site. Notamment sur Spartacus, de Colyseo, où j’avais managé l’équipe « Ira Spartae » qui avait fait grand bruit avec son lanista un peu fou « Gathades ». Je mettais en avant mes gladiateurs vedettes (dont le fracassant Sophecles et la tête de turc Horatio) à travers une série de textes RP intitulée « Gathades et les garçons » si je me souviens bien 😀
Gros gros succès pour cette équipe, bon souvenir !

J’avais aussi joué à l’excellent jeu basé sur Fondation d’Isaac Asimov. Ce jeu existe d’ailleurs toujours. Un prodige de longévité, et surtout un gameplay original et bien pensé. N’hésitez pas à aller y faire un tour ! (genre : stratégie, diplomatie)
http://www.fondationjeu.com/

Il y avait aussi un jeu où l’on simulait de manière très pertinente la gestion d’une entreprise (je ne me rappelle pas du nom, mais c’est peut-être l’ancêtre de ce qu’on retrouve aujourd’hui sous le nom de Simuland)… un autre (Bombix) où l’on pouvait jouer à du bomberman en tour par tour (héhé !!), et plein, plein d’autres choses.

 

Et parmi tout ça, Fractal…

Je me voyais un peu comme ça, là-dedans...
Je me voyais un peu comme ça, là-dedans…

Un jeu de gestion / aventure dans un univers post-apocalyptique.
L’idée : proposer aux joueurs un monde vierge, dévasté après un cataclysme non précisé, et laisser ces personnages reconstruire ce qu’ils veulent. L’ordre dans le chaos.
Un jeu violent, difficile, mais aussi complètement axé sur la coopération. Survivre seul dans le désert est tout bonnement impossible.

J’ai tout de suite accroché et je me suis inscrit en tant que Jeggor avec un personnage nommé « Jürgen Tayls ».
Il y avait des bugs. Oh, oui. Il y avait aussi des choix de gameplay contestables : on pouvait rapidement n’avoir plus aucune action à effectuer, il suffisait pour cela de faire partie d’un groupe (important pour la survie) et alors le chef de groupe décidait à chaque tour de ce que vous alliez produire ou du déplacement à effectuer. Mais il y avait une communauté. C’est pour cette dernière que les joueurs de Fractal s’inscrivent, et restent (ou pas :)).

Heureusement, Cavey sait prendre les aspects « délicats » de la vie du site avec humour, et c’est tant mieux :

Ah oui, je n’ai pas précisé, mais vu l’âge du jeu faisons-le, Fractal ça existe toujours : http://fract.org
Et bim !
J’y suis revenu en pointillé mais après ma première phase intensive des années 2001 / 2002 je n’y ai plus mis énormément d’énergie. Il y a eu pas mal de versions depuis, mais les bugs ne disparaissent pas vraiment 😉 Enfin, ça reste une bonne communauté RP, et c’est toujours pour cette raison qu’on devrait y aller. Personnellement, je ne suis plus trop dans le trip « RP forum », c’est pour ça que j’ai un peu lâché. J’y retourne de temps en temps pour voir comment ça a évolué, et comment Cavey (le webmaster) s’en sort 🙂
Et ma foi, malgré les déboires de développement, ça fait plaisir à voir. J’aime le fait que le jeu existe depuis en gros 15 ans, le fait qu’il soit resté gratuit, que Cavey soit toujours aux commandes (en compagnie semble-t-il d’autres vieux de la vieille comme Motor Psycho). Il y a même une nouvelle tentative de créer un « univers étendu » riche. La première fois, Cavey avait appelé ça les « Chroniques de Fractal » et on y foutait nos textes RP pour les archiver. Bon, au final ça a disparu corps et biens il me semble 😉
Aujourd’hui ça s’appelle donc « Le livre de Fractal » et c’est une chouette idée !

En tout cas, moi aussi je suis du genre archiviste. Et comme j’étais l’un des premiers joueurs sur le jeu (deuxième arrivé après Aarkham je crois, ce bon vieux cousin du Québec que j’ai toujours en contact sur Facebook), le premier il me semble à avoir écrit un texte RP introduisant mon perso Jürgen, et « l’un » des premiers à avoir monté une communauté (Utopia), ben je vais y aller de ma petite larmichette.

Voici donc le lien vers le site de la communauté qu’on avait fondé avec quelques joueurs et joueuses… toujours disponible chez Free (franchement, niveau hébergement, free assure un max, allez retrouver des sites multimania.com ou chez.com :)). Il est là, il fonctionne presque à fond :
http://jeggor.free.fr/

J’avais rapidement été rejoint par Yaz Kotka (qui n’était autre que la femme de Cavey à l’époque) et par Cavey lui-même, mais qui était venu incognito sous le pseudonyme de Junker. Il jouait alors un guerrier du désert un peu rebelle, très mad maxien. Et puis Aarkham, ce desperado qui avait du mal avec la sédentarité 😉 Smilego, fidèle médecin… On s’était monté une belle bande, c’était cool ! On croisait même assez régulièrement Moon Princess Elissa, à savoir, si je me souviens bien, la sœur du webmaster.
Un autre billet du blog exhume quelques textes RP de cette époque.

Aujourd’hui, évidemment, après 15 ans, pas mal de choses on changé 😉 Si ça vous intéresse, je vous invite à visionner cette vidéo récente destinée aux nouveaux joueurs (c’est l’occasion de rappeler que le jeu est très explicite et interdit aux moins de 16 ans) :

Si vous aimez le roleplay, tentez votre chance.
J’ai parmi mes très bons amis un autre ancien joueur (à l’époque son pseudo devait être Wruth), que j’ai rencontré lors d’une IRL Fractal qui s’était déroulée à Montpellier (à l’époque de cette version de Fractal étrange où on avait joué un prologue forum à bord d’un vaisseau spatial, héhé). On aura pu croiser aussi, durant cette rencontre IRL à coup de bière, le mémorable dingue qui répondait à des noms du genre Glandalf, Gragnalf, Jésus ou Long John Silver… J’ai demandé à Wruth et on ne sait plus exactement quels pseudos citer, mais les RPistes de l’époque pourront avoir en tête quelques sorties dantesques de ce messie cybernétique aux cheveux longs.

 

Que dire de plus ?
Je souhaite une longue vie aux jpems en général, et à Fractal en particulier ! Lorsque, sur mon lit de mort, je demanderai à visiter la page d’accueil de Fractal, j’essaierai de me créer un compte. Peut-être que ça ne marchera pas, parce que je lirai « Ouverture en septembre ». Peut-être que ça marchera, et que mon perso pourra crever dès le premier tour à cause d’un bug. Mais à ce moment-là, j’écrirai un putain de texte RP pour partir avec rage et violence dans la classe la plus totale.

Jeggor, aka Jürgen Tayls