Le jeu de rôle solo !

Vous ne pouvez ou ne voulez pas sortir de chez vous ? Vous n’aimez pas jouer via internet ? Il reste la solution de jouer solo 😀


Qu’on soit bien d’accords, on ne parle pas ici du modèle 1 MJ + 1 PJ, qui reste du jeu de rôle classique, même si évidemment les dynamiques sociales y sont fort différentes de ce qu’on peut constater lorsqu’il y a plusieurs PJ.

Là, nous allons évoquer le jeu de rôle où 1 MJ = 1 PJ. Il peut prendre plusieurs formes.

Un moteur complémentaire sur un jeu générique

Déjà, on peut décider de jouer à son jeu préféré, tout en ayant recours à une couche de moteur supplémentaire pour assurer l’avancée de la narration. L’outil qui semble faire référence chez les anglophones en la matière s’appelle Mythic GM Emulator, et son but est bien là : émuler les capacités d’évocation et d’improvisation d’un meneur ou d’une meneuse de jeu.

D’autres moteurs en anglais proposent des alternatives sur le même principe : Conjectural Roleplaying Emulator, the 9Qs Solo RPG Engine, Covetous Poet’s Adventure Creator et Perilous Intersections.

Je ne vais pas les détailler car je n’ai pas eu l’occasion de les essayer, mais si vous voulez en savoir plus, vous pouvez consulter cet article qui en explique les différences (et qui contient des liens pour les obtenir) :

Vous y trouverez aussi des outils conseillés (générateurs d’idées ou d’histoires sous forme de dés physiques ou de programmes informatiques, par exemple).

Notons tout de même qu’au moins l’un d’entre eux a été traduit en français, à savoir 9Qs, dont le nom est lié au fait qu’il repose sur neuf questions. Vous pourrez en savoir plus sur cet article dédié du blog Héros Solitaire (site à explorer puisqu’il est justement consacré au jdr solo) :
https://herossolitaire.blogspot.com/2018/06/le-9qs.html

Un jeu prévu pour ça !

C’est l’autre solution : jouer à des jeux qui sont conçus pour être utilisés en solo.

Là encore, il y a plusieurs solutions. Et comme souvent, beaucoup en anglais, moins en français. Notons tout de même l’existence de quelques petits jeux gratuits traduits, comme So1um, disponible ici :
https://brunobord.github.io/so1um/so1um-06.fr.html

Pensons aussi à Quill, un jeu épistolaire qui vous propose d’écrire des lettres à divers PNJ en suivant des consignes spécifiques à chaque scénario. Simple et bien pensé, on en trouve une traduction française sur itch.io :
https://la-caravelle.itch.io/quill-vf

Des exemples concrets

La première fois que j’ai vu du jeu solo prendre forme, c’est sur le site francophone Infinite RPG, qui fait à la fois office d’annuaire pour rôliste mais aussi (et surtout) de point de rencontre pour faire du jdr par forum (encore tout un autre monde).

Sur ce site, un utilisateur du nom de DemianHesse a posté pendant des mois des compte-rendues de parties solo. Je vous invite à aller y jeter un coup d’œil.

Vous pouvez aussi aller voir ce qui se passe sur YouTube, notamment sur la chaîne de Samuel Ziterman, qui a récemment mis en ligne des vidéos où on le voit jouer à Quill. Du coup, au lieu de seulement voir le résultat textuel, vous pourrez aussi y voir l’application des règles, les lancers de dés, les réflexions à tout du moment du jeu, etc.

Pour aller plus loin

Un article de Places To Go, People To Be sur le sujet (ici traduit en français) :
https://ptgptb.fr/se-lancer-dans-les-jdr-en-solitaire

Un fil de discussion sur le forum CasusNO :
https://www.casusno.fr/viewtopic.php?t=32773

Une liste énorme de ressources en anglais :
https://dieheart.net/solo-rpg-resources/

Je mettrai parfois à jour ce billet (ou en posterai de nouveaux) pour étoffer le sujet, qui ne manque pas de profondeur et permet aussi de créer des scénarios réutilisables ensuite en tablées plus classique.

Allez, bon jeu à vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.