Les pbem (jpem en français) et Fractal

Share Button

Séquence nostalgie.
C’était, je crois, en 2001.

J’avais passé peut-être deux ans sur Half-Life et Counterstrike, via la communauté Goa, et je cherchais d’autres horizons. Oh, je jouais toujours sur Goa, mais le joueur de jeu de rôle en moi, ainsi que l’amateur de jeux de gestion / stratégie, cherchaient une nourriture nouvelle 🙂

C’est vers cette époque que je me suis mis à T4C (Baronne Vaïlinda de Lighthaven), à Ultima Online (Edwin Kranke sur Oniris), et que j’ai découvert les « pbem » (play by e-mail), les successeurs des jeux par correspondance qui se pratiquaient autrefois à l’aide du courrier de La Poste. En effet, à une époque les joueurs isolés avaient eu recours aux lettres timbrées pour joueur leurs parties d’échecs ou de Diplomacy. L’arrivée du courrier électronique fut évidemment une révolution à ce niveau.
On appela donc « jeux par e-mail » (jpem est l’équivalent français de pbem) les premiers jeux de rôle ou de stratégie qui étaient gérés à l’aide de simples adresses e-mail. Le plus souvent, un maître de jeu coordonnait l’ensemble. Parfois, un serveur était capable de recevoir des e-mails spécifiquement formatés afin d’interpréter automatiquement des ordres pour un jeu de stratégie. Enfin, en tout cas, au début, ça passait clairement par courriel.

Et puis un beau jour…

Continuer la lecture de « Les pbem (jpem en français) et Fractal »

Archive.org et sa Wayback Machine

Share Button

Dans la vidéo « Exil du 3ème type », les images utilisées sont libres de droits (images des USA tombées dans le domaine public), et je les avais récupérées sur l’excellent site archive.org que je vous conseille si vous cherchez des vieilleries utilisables facilement sans se prendre la tête niveau droits.

C’est aussi sur ce site qu’on trouve la WayBack Machine, que vous connaissez peut-être déjà ? C’est fabuleux ce truc… On y tape l’url d’un site que vous avez consulté durant vos jeunes années insouciantes, et pouf, la waybackmachine vous en ressort une version stockée sur ses disques durs. Bien sûr, c’est limité, on n’y retrouve que du texte et quelques images, pas de son ou de vidéo… mais tout de même, c’est déjà impressionnant !

Continuer la lecture de « Archive.org et sa Wayback Machine »