Un nouveau jeu de rôle Alien

Et oui, ce n’est pas le premier, mais celui de 1991 n’a pas eu un grand succès. Cette nouvelle mouture, dont la VO est sortie en 2019, fait belle impression et devrait être traduite en français bientôt.

J’en parle aujourd’hui car le 26 avril représente de par le monde la journée Alien, en référence à la lune LV-426 sur laquelle les travailleurs aliénés du premier opus découvrent des œufs pas comme les autres.

Pour autant, c’était il y a quelques semaines déjà que j’ai pu tester avec un compère ce nouveau jeu de rôle. Pour l’instant disponible en anglais, mais pour lequel un appel à précommande ne devrait pas tarder pour une version française.

Des règles efficaces

Le jeu est édité par Free League Publishing et reprend le système de Mutant Year Zéro, en le modifiant. On y trouve une mécanique de stress qui permet de retranscrire au mieux la tension si présente dans les films de la série.

Chacun de ces dés jaunes possède une face “facehugger” qui aura le pouvoir de vous mettre dans la panade. Mais ces mêmes dés “supplémentaires” peuvent aussi vous aider à réussir vos actions ! En somme, ces dés représente le rush d’adrénaline, avec ses effets positifs et potentiellement négatifs.

Au sujet du côté “film”, on peut noter que le jeu propose deux modes de narration :

  • un mode cinématique orienté one-shot et pour le coup vraiment calculé sur les structures narratives des films;
  • un mode campagne plus classique et déroulé sur une série de scénarios, avec trois sous-angles d’approches (commerçants à la Alien 4, marines à la Aliens ou colons à la Alien).

Outre le stress, le jeu recourt à une autre façon de conserver une tension permanente : la gestion de ressources vitales, à savoir l’eau, la nourriture, l’air et l’énergie.

Lors du one-shot que nous avons tenté (où j’étais joueur), l’ensemble a plutôt bien marché, même si j’ai encore quelques doutes sur la mécanique de stress que j’attends de voir tourner sur plusieurs scénarios afin de m’en faire un avis plus renseigné.

Notons aussi que pour le mode cinématique, la coopération entre les Personnages Joueurs (PJ) est, disons… partielle 🙂 Chaque personnage ayant ses propres objectifs personnels et professionnels, il peut parfois y avoir quelques frictions, à la manière de ce qu’on retrouve dans les films.

Un univers étendu

Le jeu de rôle de 1991 était déjà une petite mine d’informations à propos de l’univers au-delà des films. Celui-ci ne déroge pas à la règle en proposant de nombreuses explications sur la galaxie et les forces en présence, notamment via la mise à disposition de cartes du plus bel effet.

Le package intégral

Patientons donc un peu pour obtenir la version localisée. En attendant, jetez donc un coup d’œil au matériel fourni : outre le livre (392 pages), les dés (noirs pour la base et jaunes pour le stress), l’écran et la carte, on notera la présence de jetons et de cartes ! Un ensemble qui paraît être de belle facture, mais je n’ai pas encore eu de version physique entre les mains… à surveiller !

Synthétiquement vôtre !
Feldo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.