Limbes ludiques : Arradyat.

Share Button
Un membre de l’espèce Adday, fondatrice de l’Arradyat !

Un jeu PHP de gestion de carrière politique, dans un univers Space Opéra ! Celui de XenoComm, décrit dans un autre billet.

Vous avez bien lu =)

Pourquoi cette idée ?
En me promenant sur les annuaires de jpems francophones, j’étais tombé sur un jeu dont j’ai oublié le nom et qui se déroulait dans une ambiance à la Maupassant. 19ème siècle, romantisme, rivalités entre bourgeois, etc. Dans ce jeu, qui existait depuis l’époque des jeux par correspondance et qui avait fini par être automatisé par mail, on jouait une sorte de Bel-Ami en mal de réussite sociale. En fait, ça marchait par tours : à chaque tour (qui représentait un mois de la vie de votre perso) vous aviez le choix entre un certain nombre d’actions et de lieux à visiter. Le nombre d’actions était limité, de mémoire une action par semaine, donc 4 par tour, pas plus.

De là, le programme arbitre déterminait qui se rencontrait, quels étaient les résultats des différentes actions en terme de réputation, richesse, influence, romance, santé, etc. Un système assez simple mais intéressant !
Je ne me rappelle plus du nom de ce jeu, mais si ça rappelle quelque chose à quelqu’un, je suis preneur de toute info.

J’ai donc voulu lancer un dans le genre, en un poil plus riche au niveau des actions possibles.

Et ça a donné quoi ?
De nombreuses notes, un bon début de conception détaillée, et l’embryon d’un jeu semblable qui, plus tard, ira jusqu’à un prototype web fonctionnel ! (nous y reviendrons en parlant de « Politicaille »)

En tout cas ça a donné le concept du jeu Arradyat, du nom de l’organisation politique qui gérait le gouvernement de la galaxie de XenoComm. Fondée par l’espèce la plus ancienne et la plus empathique car télépathe, les Arrad.

L’idée était donc de jouer un.e politicien.ne évoluant dans cette grande assemblée galactique. Et, bien sûr, de jouer des coudes pour choper plus de pouvoir et d’argent que les petits copains.

D’un point de vue technique, il s’agissait d’un pbem PHP comme on en voit encore beaucoup sur tourdejeu.net, à savoir des sites web sur lesquels on se crée un compte, on remplit des formulaires, on participe à des forums RP, etc. Puis des MJs ou des scripts informatiques moulinent tout ça pour faire avancer le jeu. Il n’y a pas véritablement de fin, simplement une course au pouvoir et une base permettant de développer un RP sur forum.

Qu’est-ce qu’il en reste ?
En 2009 j’ai scanné un paquet de trucs qui traînaient pour pouvoir les jeter (j’allais partir en Allemagne et je préfère déménager léger :p ), j’ai donc de quoi produire quelques notes du jeu Arradyat, le tout devant dater du début des années d’une période allant de 2006 à 2008, quelque chose comme ça.

En premier lieu (on peut cliquer sur les images pour les voir en format agrandi), les actions qu’on pouvait sélectionner à chaque tour de jeu :

Actions possibles à chaque tour

Il faut garder en tête qu’il y avait un certain nombre de points d’actions à dépenser par tour (4 en fait, chacun représentant une semaine). Du coup chaque actions avait un certain poids en terme de consommation de temps :

Détail du coût des actions

Une fois les ordres de chacun.e enregistrés, un script était supposé lors du calcul de tour, déterminer si l’on gagnait/perdait de la réputation, de l’argent, etc.
Mais à quel rythme, ce passage de tour ? Pas tous les jours en tout cas, histoire de laisser le temps à tout le monde de se connecter tranquillement. Sur Fractal à l’époque c’était deux fois par semaine, c’est un rythme qui me semble plutôt bon.

Conséquences des actions

Bien sûr, il restait à prévoir des pages de classement, etc, pour que ça devienne un vrai jeu multijoueurs. Mais je n’ai tellement de docs là-dessus. Par contre j’ai les premières notes concernant la constitution d’un schéma de base de données :

Ébauche de conception de base de donnée SQL

Pour pimenter le tout, du random :p

Quelques évènements aléatoires

La carotte ! La carotte ! On n’est pas dans l’armée, là, donc à défaut de médaille, des mots ! (et du salaire, quand même, aussi)

Rangs et postes

Une création de perso supposée permettre un peu de variété : des bonus/malus suivant la faction jouée, mais aussi suivant des qualités/défauts sélectionnables.

Modificateurs suivant espèce et traits sélectionnés

Chaque espèce ayant sa propre structure et culture, certains titres y sont rattachés (sans effet particulier sur le reste du gameplay) :

Titres en relation avec l’espèce choisie

Avec tout ça il y avait de quoi commencer à coder quelque chose, mais, pour une raison que j’ai oublié aujourd’hui (peut-être simplement dans le but de toucher un plus large public, ou bien parce que l’élection de Sarkozy m’avait marqué), j’ai finalement opté pour adapter ce type mécanique à notre politique française. C’est d’autant plus intéressant qu’en France, on est parmi les meilleurs du môôôôônnde en politique française ! C’est dingue.

Ce truc s’est appelé Politicaille et a vraiment pris forme en PHP, mais il méritera son propre billet.

Voilà pour Arradyat, qui ne verra probablement pas le jour sous la forme originellement prévue, mais qui pourrait devenir un proto de jeu de société plus simple à base de cartes et de quelques jetons d’influence.

Feldo